Abîme de Bramabiau


Au coeur de l’Aigoual, la rivière du Bonheur nait à l’air libre ; au niveau du Causse de Camprieu, elle se scinde en plusieurs rivières souterraines qui creusent un véritable labyrinthe de plusieurs kilomètres avant de ressurgir à l’air libre, prenant alors le nom de Bramabiau ; ce nom lui vient de l’occitan languedocien « bramabuòu » qui signifie « le bœuf qui brame », en raison du bruit fracassant d’une chute de 10 mètres de hauteur. Vous pourrez visiter cette grotte et sa rivière souterraine, d’avril à octobre, autour d’un circuit aménagé d’1 km.